Œufs : pour en finir avec le mythe des jaunes orange !

Œufs : pour en finir avec le mythe des jaunes orange !

21 novembre 2019 0 Par Charles

Dans l’imaginaire commun du consommateur français, un œuf de poule bon et frais… se doit d’avoir un jaune très orange. C’est pourtant une légende qui a la vie dure. Il convient plus que jamais de chasser ce mythe, car il est la porte ouverte à des additifs des plus douteux.

Connaissiez-vous la canthaxanthine ?

Un jaune d’œuf peut naturellement tirer sur le orange… mais pour cela il faut que les poules dégustent régulièrement du poivron, piment ou autre paprika. Ce n’est pas courant, c’est le moins qu’on puisse dire !

À l’état naturel aussi, le jaune de l’œuf peut légèrement varier d’une race de poules à une autre. Mais l’agro-industrie utilise la canthaxanthine pour foncer les jaunes d’œufs. Cet additif alimentaire est directement donné aux poules. C’est un pigment issu des chanterelles, entre autres.

Malheureusement, depuis l’utilisation à haute dose de cet élément dans les années 1970, ses effets indésirables ont été mis au jour. Il s’agit principalement de risques de rétinopathie, d’anémie aplasique, d’urticaire, de diarrhée, de nausée, de lésions hépatiques ainsi que de problèmes cutanéo-muqueux.

La molécule synthétique E161G n’est guère plus réjouissante…

Retour aux aliments naturels s’il vous plaît !

L’alimentation de la poule pondeuse a donc un impact direct sur la couleur du jaune d’œuf. Normalement, ce dernier devrait être extrêmement pâle ; dans la plupart des basses-cours domestiques, c’est l’usage de maïs roux qui jaunit davantage l’œuf. De là à vouloir passer à un jaune encore plus vif et orange…

Dans l’agro-industrie, les œufs issus de l’agriculture biologique sont heureusement pondus par des poules privées de canthaxanthine. Même chose pour les produits « Label rouge ». Quant aux autres, émanant parfois de véritables « fermes-usines », réfléchissez-y à deux fois avant d’en acheter… ! Je ne sais pas vous, mais de mon côté le choix est fait, et rapidement ! N’hésitez pas à en informer vos proches, car rares sont ceux à connaître l’existence de ce problème pourtant majeur.